Première française : une campagne de sécurité routière qui ne s'adresse pas uniquement aux vélos mais aussi aux conducteurs de véhicules qui les mettent en danger...

Sauf que...
communiquer sur "Vous allez mouriiiiiiir,", c'est très intimidant pour les vélo, ça empêche des gens de s'y mettre, ça baisse le nombre des cyclistes et donc, mécaniquement, leur sécurité qui dépend beaucoup de leur masse critique et au fait que les autres usagur·es savent qu'ils et elles sont là.

Show thread

Non ! L'obligation du port du casque est dissuasive ! C'est mieux d'avoir un casque si on tombe, oui, mais des études montrent aussi que les automobilistes passent plus près des cyclistes casqué·es. Et encore une fois, la meilleure manière de mettre les cyclistes en sécurité, c'est qu'ils et elles soient nombreux/ses, dans des environnement adaptés et avec des usagèr·es des autres modes qui savent se comporter avec elles et eux.

Show thread
Follow

Ça par exemple, c'est un élément de la campagne qui n'est pas complètement toxique et contre-productif. 25 ans que je fais du vélo (le mois prochain !), 25 ans que je l'attends !

@aude_v
Je trouve cette campagne totalement anxiogène pour les cyclistes. En gros, le discour c'est "le vélo à vos risques et périls".
L'état des pistes, l'État s'en fiche.

@antoine @aude_v Il fallait lire "Cyclistes, vous nous faites chier", en réalité

@charly @antoine
Pour une fois c'est pas tout à fait ça. Mais je regrette presque, parce que je sais qu'on fait chier dans des villes adaptées au forceps à la bagnole.

Alors que le risque d'avoir un accident, je préfère qu'on ne me le rappelle pas. Tous les jours j'ai des pics d'adrénaline dus à la peur. Comme si dans le métro chaque jour au moins trois personnes faisaient mine de me frapper.

Sur ce, la sécurité routière : "Tu risques de mouriiiiiir !"

@antoine
"Vous allez mouriiiir si vous conduisez mal... ou si vous croisez un·e automobiliste qui conduit mal, hein, aussi. Allez, bisous."

C'est contre-productif. À moins que l'objectif ne soit de dissuader les cyclistes et de les encourager à partager leur Covid dans le métro ou à s'embouteiller.

C'est dingue qu'on en soit là. Les campagnes contre les violences de genre sont aussi hyper flatte-mec violent. La recherche sur la réception de ces messages sert à quoi ?

@antoine Et encore, ça c'est quand IL Y A des pistes… Un vélo dessiné¹ sur la voie du bus sans infra cycliste réelle, et même pas repeint quand la peinture s'use… ou des bandes cylables de largeur ridicule sans séparation de la route, que les bagnolards prennent pour voie automobile pour dépasser, ou pour leurs putain de parking privé et gratuit, ce ne sont pas des pistes cyclables…

1. Mention spéciale pour les vélos dessinés sur des rues étroites à sens unique, dans le sens opposé…

@aude_v

@antoine @aude_v

"L'état des pistes, l'État s'en fiche."

C'est si vrai que dans ma commune (22500 habitants), où les 100 km de "pistes" sont tellement impraticables que la plupart des cyclistes (dont moi depuis une méchante chute il y a dix jours) les évitent au risque d'une amende salée, la position officielle est d'investir peu dans leur développement, sous prétexte qu'elles sont peu utilisées. Absurde.

@aude_v
En fait, je pense qu'il manque un message : "le cycliste a aussi le droit d'être là" ou "le cycliste est aussi un véhicule".
Une monitrice d'équitation m'avait enjoint à marcher au milieu de la voie, de manière à obliger le véhicule qui cherche à te dépasser à emprunter la voie de gauche et à attendre qu'il y ait de l'espace.

OK. les automobilistes ont la trouille du cheval, ça aide. Alors qu'en vrai c'est le contraire....

@MarcFramboisier
La dernière fois que j'ai fait ça, c'était une camionnette. Le mec m'a prise au feu rouge et m'a traitée de "vilaine". Needless to say, c'était un petit cupidon de 60 ans avec une tête de vieille figue sèche et des gros yeux.
Je me suis trop énervée pour pouvoir lui expliquer le concept de distance de sécurité.
Et la sécurité routière est trop débile pour lui expliquer "un mètre de chaque côté, 1,5 hors agglo", seulement : "toi pas frôler".

@MarcFramboisier
Je sais que les bandes cyclables sont seulement du dessin mais ça contribue à ma validation sur la route en tant que véhicule.

Cette validation, une campagne de sécurite routière pourrait y contribuer. Mais non, juste "c'est dangereux, le vélo".

Même le "pas frôler", il est nase : pas frôler mais vu le référentiel des automobilistes il faudrait donner un objectif explicite : distance de sécurité d'un mètre en agglo, comme dit le code au fait.

@aude_v Trop souvent le cycliste est perçu comme un obstacle et non comme un véhicule. J'ai trop entendu qu'il doit se pousser pour laisser passer les véhicules motorisés. Et je pense que c'est par là qu'il faut commencer. Répéter ad nauseam qu'il est un véhicule.
Quand au message 'c'est dangereux le vélo'. Étant motard, j'y ait aussi droit. Ma répartie est assez violente : 'qui est le danger ? Celui qui est tué ou celui qui tue ?'

@MarcFramboisier
D'où le slogan "We are the traffic" ! Je le sens moins, le côté tracteur qui doit se pousser pour laisser passer les bagnoles, mais plus le côté distance de sécurité = ce qu'il reste quand je te double. Mais c'est 10 % d'automobilistes qui se comportent comme ça, de plus en plus je vois des gens rester derrière moi en estimant qu'il n'y a pas la place. Et plus on est nombreux, plus on sera légitimes sur la route.

@MarcFramboisier
Côté stéréotypes, il y a une vrai sous-estimation des incivilités et illégalismes sur les modes de transport les plus courants. Les gens me parlent comme si les incivilités et illégalismes se répartissaient par mode de transport alors qu'ils sont différemment visibles. Aujourd'hui j'ai vu entre 5 et 10 voitures passer au rouge.

blog.ecologie-politique.eu/pos
Avec plein de liens dont celui-ci.
forbes.com/sites/carltonreid/2

@MarcFramboisier
Il y a aussi le côté victim blaming, just world theory... À moto, les 10 % de bitasses qui roulent n'importent comment justifient l'accidentologie de tous les 2RM. C'est plus rassurant psychiquement que d'avoir peur de tuer un motard parce qu'on voit un seul phare là où on en attend deux et le cerveau dit "Go !"

Sign in to participate in the conversation
Mastodon @ SUNET

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!